Conduire un vélo en ville : les bons réflexes à adopter

Conduire un vélo en ville : les bons réflexes à adopter

2 avril 2020 0 Par Aline

Le vélo est devenu un moyen de transport très tendance en France. Beaucoup de personnes le conduisent pour aller au travail, pour faire les courses et pour se promener. Et la raison de cela est simple car le vélo est à la fois économique, écologique et pratique. Cependant, il y a lieu de noter que ce n’est pas tout le monde qui sait conduire un vélo en ville. D’où l’intérêt de présenter dans cet article les meilleurs réflexes à adopter.

S’équiper de plusieurs accessoires de sécurité et utiliser un vélo en bon état

La toute première règle est de s’équiper de plusieurs accessoires de sécurité. Gilet réfléchissant, casque de couleurs vives, avertisseur sonore, … Tous les moyens sont bons pour signaler la présence au milieu de la circulation et il vaut mieux miser sur plusieurs précautions que sur une seule.

La seconde règle est de monter sur un vélo en bon état, c’est-à-dire sur un vélo qui ne risque pas de tomber en panne après quelques kilomètres de trajet. Ici, il convient de préciser que les principaux points de vigilance sont les freins et les pneus. Sans freins, les risques d’accidents sont très élevés et avec des pneus usés ou crevés, il n’est pas possible de se déplacer loin.

Circuler sur les pistes cyclables et stationner sur des parkings sécurisés

Par ailleurs, il est également conseillé de toujours circuler sur les pistes et les bandes cyclables et de toujours stationner sur des parkings sécurisés réalisés par un bon fabricant de mobilier urbain.

Ce n’est peut-être pas obligatoire mais c’est plus sécurisé. Les pistes cyclables permettent de bénéficier d’une bonne distance de sécurité avec les autres usagers de la route et ils permettent aussi de respirer un air plus pur qu’au milieu de la circulation.

Annoncer le changement de direction et se méfier des tramways et du « car dooring »

Il est vrai que les clignotants pour vélo n’existent pas encore, mais cela n’empêche pas aux cyclistes de se servir de leur main pour annoncer un changement de direction avant de s’engager dans un virage. L’autre conseil aussi est de toujours se méfier des tramways car leurs rails peuvent constituer de redoutables pièges pour les vélos et aussi car ils peuvent occasionner des chutes.

Et il en va de même pour le « car dooring » puisque les automobilistes ont souvent tendance à ouvrir brusquement leur portière sans regarder autour de lui. Le bon réflexe est donc de toujours maintenir une distance de sécurité d’au moins 50 cm.

Doubler de prudence sur la route et rouler au pas

Mais l’histoire ne s’arrête pas là, il faut aussi faire attention à tous les éventuels obstacles : déformations de chaussée, trous au sol, temps pluvieux, … Il faut toujours être prudent tout au long du trajet.

Pour terminer, la dernière astuce est de ne pas rouler trop vite sur la route pour ne pas se laisser surprendre par un piéton qui traverse en dehors des passages cloutés. Puis, il ne faut pas hésiter à faire retentir la sonnette quand il le faut.